Share Button

27/07/2016

Pourquoi un nord et un sud qui se tournent le dos ?

Source: Arte

dmz Corée du sud et du nord

 

Mieux comprendre la Corée et son peuple, c’est aussi connaître son histoire. Ce pays qui lutta si longtemps contre les oppresseurs extérieurs et qui préserva sa culture est devenu une terre convoitée par les occidentaux. La position très stratégique de la péninsule offrait une ouverture sur la mer pour la Chine et la Russie (ex- URSS) et une porte d’entrée parfaite sur l’Asie pour les puissances occidentales : Europe, Etats-unis, Japon.

Dans une aujourd’hui lointaine « guerre froide », la Corée matérialisait la frontière entre des pays rivaux trop éloignés. A l’image des Américains, qui pouvaient affronter directement leurs ennemis communistes (Chine-Russie) et leurs idéaux, en combattant à des milliers de kilomètres de leurs frontières. Un modèle que l’on retrouve en Afghanistan, Irak entre autres.

Le modèle économique du nord suit à son origine les principes du communisme : nourriture et hébergements gratuits. En échange les ouvriers travaillent pour la mère patrie. Il n’y pas de place pour le développement personnel, le collectivisme est le fondement unique d’une économie tenue d’une main de fer par les dirigeants. Elle bénéficie du soutien militaire, économique et industriel de la Chine de l’URSS. Prospère à ses débuts, et même plus riche que le sud pendant plus de vingt ans, la Corée du Nord communiste s’effondra économiquement à la fin des années 1970.

Le sud, plus peuplé, a connu un développement économique plus tardif, malgré le soutien des occidentaux. Les américains très présents ont largement influencé le pays, mais le vrai boom économique apparaît sous la direction de Park, un président autoritaire. A la fin des années 1970, le dictateur invente les Chaebols, des ensembles d’entreprises très puissants, qui apporteront richesse et développement. A partir des années 1980, la Corée du Sud va connaître une croissance inédite et inattendue : elle fait aujourd’hui partie des 15 plus grandes puissances mondiales.

Le reportage d’Arte, en deux parties, permet d’aborder la problématique coréenne. L’interaction entre les grandes puissances extérieures, mais aussi le caractère et les traits d’un peuple surprenant, où le confucianisme et la culture impactent le quotidien de chacun.

 

 

Laisser un commentaire