Share Button

Les Dolharubangs ( 하르방), les statues sculptées dans la roche volcanique de l’île de Jeju-do

A l’origine appelé Useokmok, Museokmok ou encore Byeoksumeori, les statues de l’île de Jeju-do ont officiellement pris le nom de “Dolharubang” en 1971 après avoir été classées au patrimoine culturel local.

 Dolhareubang 돌 하르방 Bien des mystères planent au-dessus des édifices, l’absence de documents historiques ne permettant pas d’attribuer une signification précise aux sculptures. Les Dolharubangs, littéralement « grands-pères de pierre », situées à l’entrée des villages, avaient sans doute à l’origine un rôle de protection, tel un ange gardien qui veille sur les habitants du village.

Dolhareubang 돌 하르방La forme caractéristique des statues semble représenter un grand-père avec des grands yeux, les mains posées l’une sur l’autre et un haut chapeau en forme de champignon. Symboliquement et d’après les scientifiques, le grand-père en basalte devait faire fuir les démons et les mauvais esprits, alors que le chapeau en forme phallique représente la fertilité.

Les premiers Dolharubangs furent édifiés dans les années 1750 et placés devant certaines forteresses. Aujourd’hui il reste 45 statues sur l’île de Jeju-do.

Devenu le symbole de l’île et couramment utilisé pour les souvenirs vendus aux touristes, le dolharubang taillé dans le basalte (la roche volcanique) peut mesurer jusqu’à trois mètres de haut. Le parc Bukchon Dolharubang regroupe un grand nombre de spécimens, un très bel endroit pour venir en famille et faire une balade sur le petit sentier qui sillonne le parc.

Dolhareubang 돌 하르방

 

 

 

Laisser un commentaire