Share Button

19/05/2016

L’international coréen Ki Sung-Yueng, évoluant à Swansea, rentre en Corée avant la fin de saison afin de répondre à son devoir national incontournable, le service militaire

Ce dimanche, l’équipe de Swansea a réalisé son dernier match de Premier League anglaise face à Manchester City, une rencontre sans grand enjeu, le classement des deux clubs étant déjà scellé avant le résultat final.

Si l’équipe de Swansea finit sur une bonne note en réalisant un très honorable match nul (1-1) face à l’armada de Manuel Pellegrini, elle ne le doit pas à son milieu de terrain coréen, absent pour cette confrontation pour une raison plutôt atypique.

Ki Sung-Yueng, milieu de terrain de Swansea

Effectivement l’international coréen Ki Sung-Yueng (27 ans, 82 sélections), qui a disputé 28 rencontres cette saison, est une pièce maîtresse de l’effectif des Cygnes, mais en Corée on ne rigole avec les quatre devoirs constitutionnels du citoyen coréen, le service militaire, les impôts, le travail et l’éducation, son retour temporaire au pays était donc incontournable.

«Il n’y a pas Ki ce week-end en raison de son service militaire. Il doit faire quatre semaines et nous voulons qu’il ait plus de temps pour ses vacances» Francesco Guidolin (manager de Swansea)

 

En Corée du Sud, les tensions avec le voisin du nord mobilisent toujours le pays et le service militaire obligatoire de 2 ans est difficilement contournable. Cependant le milieu coréen Médaillé olympique aux Jeux Olympiques de Londres, en 2012, bénéficie d’un régime particulier, avec un service militaire obligatoire allégé à 4 semaines, effectivement difficile d’imaginer un footballeur revenir 2 ans après dans son club, les rangers aux pieds !

 

 

Laisser un commentaire