Share Button

© AFP/Archives / Par Kim DONG-HYUN | Lee Un-Young, une « tata » sud-coréenne quadragénaires groupie de la K-pop montre le 19 mars 2015 sa collection de poster, de CD d’idoles

Les « Tatas », quadragénaires coréennes, assument leur passion pour la Kpop.

Elles ne sont pourtant pas la cible des boys band, mais aujourd’hui les quadragénaires sont autant obsédées que les jeunes par leurs idoles.

Depuis maintenant plus de vingt ans, le phénomène Korean pop, « K pop », ne cesse de prendre de l’ampleur : elle s’exporte aujourd’hui dans le monde, surtout en Asie du sud-est, où elle connaît un énorme succès. En Europe les concerts sont encore assez rares, mais le nombre de fan-clubs est en forte augmentation, et dans les années à venir, les groupes coréens feront sans doute plus facilement le voyage pour remplir les stades des grandes capitales européennes.

En Corée du sud, la vague Hallyu (kpop-drama coréen) est présente partout, et le concept est bien rodé,  les plus vieux fans suivent les groupes depuis de nombreuses années, et malgré la quarantaine « bien sonnée », les « Tatas » et les « Tontons » (non ce n’est pas une blague !) continuent à suivre leurs groupes préférés. L’Europe connaîtra-t-elle la même évolution?

 

 

 

 

A suivre…


les tatas coréennes

.

Laisser un commentaire