Share Button

21/10/2016 Source:Yonhap

Le jour du Hanbok au Palais Gyeongbokgung (경복궁)

Ce week-end le Hanbok sera à l’honneur à Séoul. Pour son 20ème anniversaire « le jour du Hanbok » sera célébré, dans le magnifique palais de Gyeongbokgung, au cœur de la capitale coréenne.




Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme et le Centre de promotion du Hanbok, à l’origine de la célébration, ont prévu un grand nombre d’activités.

Les deux journées du week-end (22-23 octobre) permettront aux visiteurs d’essayer le costume traditionnel coréen, mais aussi d’admirer un défilé de 45 minutes, ou encore d’apprécier une exposition de photos. Cette année le thème choisi sera «La renaissance du Hanbok, vie et culture au quotidien».

La célébration sera l’occasion d’honorer la créatrice de vêtement traditionnel coréen Eom Sook-hee qui recevra un prix en reconnaissance de son travail.

le jour du hanbok au Palais Gyeongbokgung (경복궁)


22/03/2016

Le vêtement traditionnel coréen, le Hanbok

Le Hanbok (한복) signifie littéralement « vêtement coréen ». Si aujourd’hui il est porté uniquement pour les grandes occasions, les mariages par exemple, il était par le passé le vêtement traditionnellement utilisé par les Coréens.

hanbok vêtement traditionnel coréenPour l’homme il était constitué d’une veste et d’un pantalon, alors que pour les femmes il comportait une veste et une jupe, avec des couleurs vives différentes pour le haut et le bas.

La coupe de la tenue ainsi que les couleurs différaient en fonction du statut social de celui qui le portait. Subissant l’influence étrangère, le hanbok fût légèrement modifié au fil du temps, rendu plus complexe, mais les plus grandes modifications furent apportées au XIIIème siècle, lorsqu’une princesse Mongole se maria et intégra la famille royale coréenne.

Un vêtement à la mode à partir du XVIème siècle

Au XVIème siècle, les dames de la cour royale transforment l’image du hanbok, il devient alors une tenue à la mode.

Le style change, les couleurs deviennent encore plus vives avec les nouvelles techniques de teinture et la coupe se modernise. Les vestes pour les femmes se raccourcissent jusqu’à devenir un boléro, la jupe est, comme aujourd’hui, portée au dessus de la poitrine. Ensuite, pour des raisons pratiques le hanbok est devenu plus léger. Il permet de travailler plus facilement et devient plus confortable pendant les fortes chaleurs.

Les tissus qui composent le hanbok sont directement issus de la production locale, il s’agît du coton et de la soie, pour l’hiver il est fourré de coton ou orné de fourrure, les couleurs sont elles plus vives pour les saisons froides.

Le hanbok aujourd’hui à la mode dans la haute couture

A l’image du défilé Chanel Croisière 2016 du styliste Karl Lagerfeld, le hanbok est devenu un vêtement tendance que la haute couture revisite volontiers. Le styliste de Chanel serait littéralement tombé sous le charme du vêtement, et la collection qu’il lui a réservé conserve les codes de la tenue traditionnelle coréenne, avec le charme et l’extravagance qui caractérise la maison Chanel.

 

Une réponse

Laisser un commentaire