Share Button

14/oct/2015

Production de riz en hausse pour 2015 en Corée!

rizièreLe ministère de l’agriculture coréen prévoit un rendement des rizières du pays supérieur à l’année dernière, avec près de 4,2 millions de tonnes de riz.

Une production en hausse malgré la baisse de la superficie cultivée, avec 799 344 hectares de rizicultures, soit près de 2% en moins par rapport à 2014.

Les bons chiffres des riziculteurs sont dus à une meilleure productivité des parcelles.

Pour exemple cette année une parcelle de 10 hectares va produire 533 kg de riz, contre 520 kg en 2014.

Les conditions météorologiques très favorables de cette année expliquent en grande partie les améliorations de la rentabilité des parcelles.

«Les conditions météorologiques favorables qui se poursuivent depuis juin et presque aucun dégât causé par les parasites et les typhons alimentent les attentes pour de meilleures récoltes cette année», a noté le ministère.

 


Source: Yonap


 

Les scientifiques coréens étudient les plantes arctiques pour rendre le riz plus résistant au froid

Les études menées par un groupe de scientifiques dans la station polaire du Roi Sejong en Antarctique ont permis d’extraire un gêne qui modifie la perception au froid de la plante. Le gêne DaCBF7 peut ensuite être transplanté dans des semences de riz.

La station de recherche coréenne « Jang Bogo » est construite sur la baie de Terra Nova, en Antarctique.

Les chercheurs ont ensuite exposé des plants de riz transgéniques et des plants de riz ordinaires à une température de 4°C pendant huit jours ; le résultat est édifiant puisque 11% des plants non transformés ont survécu alors que sur les plants transgéniques le taux est de 79%.

Le gêne DaCBF7 démontre qu’il améliore considérablement la résistance des plants de riz au froid.

Cette découverte est le résultat d’une longue expérience en Antarctique sur les plantes capables de résister aux nuits polaires et aux températures extrêmement basses. En réalité il n’existe que deux plantes ayant la résistance suffisante pour supporter de telles conditions : la Deschampsia antarctica et la Colobanthus quitensis ou sabine antarctique, les deux seules plantes à fleurs endémiques de l’Antarctique.

Deschampsia antarctica

Colobanthus quitensis ou sabine antarctique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire