Share Button

Le prix des logements sur Séoul augmente alors que la population diminue

Une étude réalisée par la banque KB Kookmin Bank révèle que le prix de l’immobilier à Séoul vient de battre un nouveau record.





Séoul: prix immobilier en hausse et population en baisse

Source: Yonhap

En 2011, le prix de l’immobilier avait connu une forte croissance, le prix moyen des biens atteignant 480 millions de wons au mois de juin 2011, ce qui constituait jusqu’à présent un record.

Les deux années suivantes marquèrent une pause dans cette ascension fulgurante. Mais depuis 2015, le prix moyen des logements de la capitale séoulite sont de nouveau sur une phase ascendante. Une progression qui devrait se poursuivre tout au long de l’année 2016. Le mois de juin est néanmoins, pour l’instant, le nouveau record, avec un prix moyen franchissant la barre symbolique des 500 millions de wons (400 000 €).

gangnam séoul

Gangnam, le quartier le plus riche de la ville.

Les logements les plus chers sont les maisons individuelles (695 millions de wons), suivis des appartements (560 millions de wons).

D’après les spécialistes, la forte hausse des mises en chantier dans le quartier de Gangnam ont largement impacté les prix. C’est d’ailleurs dans ce quartier de Séoul que la hausse de l’immobilier est la plus importante. La zone au nord du fleuve Han est le deuxième endroit de la ville concerné par la forte augmentation des prix.

Si la tendance se confirme, le prix moyen des logements devrait franchir les 600 millions de wons dans zone située au sud du fleuve, dans le courant de l’année.

 

Le « jeonse » directement en cause

Le « jeonse » est un système de location qui permet de louer un logement en déposant une importante somme d’argent comme garantie au propriétaire. Ce mode de location typiquement coréen est depuis quelques années de moins en moins utilisé, générant mécaniquement une hausse du prix du « jeonse » et poussant les locataires à acheter. Le prix du « jeonse » a tellement explosé que certains propriétaires n’hésitent pas à demander un dépôt équivalent à 80% du prix de vente du logement en question. Un non-sens, qui dévalorise le « jeonse » et qui pourrait bien le faire disparaître de manière définitive.

La population de Séoul passe sous les 10 millions d’habitants

population SéoulLe mois de mai 2016 est une date qui marquera l’histoire de la 21e plus grande métropole du monde car pour la première fois depuis 1988, la capitale coréenne vient de passer sous les 10 millions d’habitants. Un mouvement de recul enregistré depuis mars 2015, avec pas moins de 110 000 personnes qui ont quitté la mégalopole, principalement au profit des villes périphériques, qui elles ont gagné 1 million d’habitants depuis 2010.

Plusieurs facteurs impactent cette diminution de population. La première est sans aucun doute le prix du logement, de plus en plus inaccessible pour la classe moyenne qui souffre de la modeste croissance de l’économie coréenne, comme l’explique Eun Ki-soo, professeur d’université.

« L’effondrement sous la barre symbolique des 10 millions est un changement important », a estimé Eun Ki-soo, professeur de l’université nationale de Séoul. « Compte tenu de la baisse de la population totale, du fait du faible taux de natalité et des coûts exorbitants liés au logement, il sera difficile que Séoul atteigne à nouveau les 10 millions à l’avenir. »

Si la population coréenne globale (soit 52 millions d’habitants) à tendance à croître très légèrement, en grande partie grâce à l’immigration, le taux de fécondité reste un des plus bas au monde. On considère que pour maintenir sa population, un pays doit avoir un taux de fécondité avoisinant 1,8 enfant(s) par femme, en Corée il n’est que de 1,2.

Séoul: prix immobilier en hausse et population en baisse

©Corévasion

La Corée du Sud est clairement dans une période de transition, où elle doit relever un grand nombre de défis. Une politique floue et corrompue, une croissance faible, un taux de chômage en hausse chez les jeunes, des inégalités de plus en plus importantes entre les plus pauvres et les plus riches, une population qui doute…

 

 

 

Laisser un commentaire