Share Button

05/09/2016  Source:Yonhap

La ville allemande de Fribourg-en-Brisgau va ériger une statue pour les «femmes de réconfort» coréennes

47e14fa19ce34028e79af8b955dcc7c7

Le 10 décembre prochain, pour la Journée des droits de l’Homme, la ville de Fribourg-en-Brisgau va mettre en place une statue en mémoire aux femmes coréennes victimes de l’esclavage sexuel japonais.

Le maire de la ville de Suwon, Yeom Tae-young, nous révèle que la ville allemande de Fribourg-en-Brisgau, avec qui elle est jumelée, va rendre hommage aux anciennes esclaves sexuelles. Les «femmes de réconfort», nom politiquement correct donné aux femmes coréennes envoyées au Japon, verront pour la première fois une statue leur rendre hommage sur le sol européen.

Le maire de la ville du sud-ouest de l’Allemagne, Dieter Salomon, va compléter la longue liste des statues existantes dans le monde, plus de 40 en Corée et à l’étranger, qui rendent hommage aux 200 000 femmes coréennes. La première date de décembre 2011 et fût placée devant l’ambassade japonaise à Séoul.

 

«femmes de réconfort» esclaves sexuelles coréennes

Les maires de la ville de Suwon, Yeom Tae-young, et de Fribourg-en-Brisgau, Dieter Salomon

 

 

«femmes de réconfort» esclaves sexuelles coréennes

 

Laisser un commentaire