La vie d’homme déménage

La vie d’homme déménage

Jour 9

Pour nous les hommes, il y avait une vie avant le virus et il y aura surtout une vie après le confinement.

Ma vieeeeeeeeeee….. (C’est pas une chanson ça ?)

La vie, avant cette année déjà catastrophique, était rythmée par une petite routine confortable. Certes sans grandes prétentions, mais après tout sommes-nous sur terre, pour vivre la vie comme un sacerdoce.

Gandhi par exemple, il est bien sympa, mais il est super moralisateur pour un mec qui passait son temps à faire des siestes à l’ombre de son arbre.

Mon petit quotidien je l’aimais, avec mon petit boulot qui me rapporte juste assez pour me payer, mes canettes de bières, mon abonnement aux 158 chaînes de sport et Netflic pour madame (je suis surveillé par le CSA je ne peux pas utiliser le vrai nom).

Oui pour madame, car pour moi Netflic c’est un peu compliqué, déjà j’arrive pas à démarrer le foot dessus et un jour j’ai démarré un truc, par hasard, il y avait des gens qui discutaient entre eux, avec une histoire je crois ?!.

 Super « chelou », il n’y avait même pas de ballon dans l’histoire.

Bon par contre l’idée de Netflic est génial, un service sur-mesure pour le footeux.

Comment virer sa femme du salon ( où il y a l’écran 70 pouces), en lui mettant des séries sur un téléphone pas plus grand que la télécommande de mon écran plat.   

Résultat de recherche d'images pour "netflix portable"

La meilleure invention depuis celle du gazon, sans nul doute.

La joie simple d’une journée de labeur suivie du petit verre avec les copains, de la petite canette soigneusement disposée sur la table basse de la maison et du petit apéro avant le diner en famille.

 Ma petite femme, ne me sollicitant que pour débarrasser ma canette vide, afin de libérer l’emplacement pour sa tisane digestive.

Un bonheur simple et loyal…

2020 l’apocalypse…

Digne des meilleurs films de Luc Baisse le son, encore plus palpitant qu’un match avec prolongation et deux cartons rouges.

La fin des acquis, nouveau concept du droit de la femme, obligation d’assumer son rôle de père, retour en grâce de nos garces et même pas de foot.

A la maison le ton a changé, impossible pour moi de me réfugier derrière une journée éreintante, le nouveau concept de l’ “homme déménage ” s’applique aussi vite que le confinement en Chine (pour nous en France c’est un peu plus long).

Je suis dans une impasse, premier jour de confinement, j’ai révélé que je savais me servir d’un aspirateur, depuis l’appartement est plus propre que la pelouse du Stade de France (chacun ses références).

Dans un élan d’enthousiasme, j’ai confectionné un gâteau pour le goûter, horreur, en le goûtant je réalise que je n’ai pas réussi à rater mes fondants.

Je suis con aussi j’avais qu’à prendre la recette  d’une forêt noire, c’est tellement irréalisable.

D’un geste désespéré, je tente de faire tomber le gâteau, mais d’un plongeon digne d’un gardien en finale de coupe du monde, ma femme récupère mon dessert à quelques centimètres du sol.

Elle a un vrai talent caché, il faut bien le dire…

Sur la table basse, les bouteilles de vinaigre blanc, savon noir et autres détergeants “bio incompétent”, ont pris la place de ma canette de bière.

Ma femme vient de m’expliquer que nos plantes ne sont pas en plastique et qu’il faut mettre de l’eau pour avoir des fleurs qui puent.

Je viens de découvrir qu’il y avait des placards dans les murs, je pense quand-même qu’elle les a fabriqués pendant mon sommeil, et qu’à l’intérieur il y a des chaussures et encore des chaussures, mais pas les miennes.

Apparemment mes chaussettes ne viennent pas seules sur l’étendage, finalement le lave-linge nous laisse la corvée la plus chiante.

Quand les draps sentent bon c’est qu’ils viennent d’être changés, c’était pas moi l’odeur alors.    

Et puis lol

Une fois mes taches de ménage terminées, je déménage dans ma chambre rejoindre ma femme qui se repose depuis 10 jours.

Elle regarde paisiblement Netflic, ce machin marche encore même pendant le confinement, moi je regarde pour la 36ème fois la finale de la coupe du monde.

Pour m’endormir je récite les commentaires du match ça m’apaise… un peu.

Je suis devenu un homme déménage.

Cet article a 0 commentaires

  1. Sab.

    Excellent comme d’hab !

Laisser un commentaire