Des cons finement

Des cons finement

On nous prend pour des cons finement.

Et voilà le retour du politique, occupant son rôle principal, nous prendre pour des cons finement.

Le déconfinement arrive les amis, préparez-vous, vous allez avoir une liste d’interdictions aussi longue que le nouveau testament. Depuis de nombreuses semaines, la psychose de la fin de notre enfermement forcé, affole nos dirigeants. Il paraît que le français manque de discipline, alors que nous ne serons pas capables, d’appliquer les mesures barrières indispensables au déconfinement.

Je vous confirme il n’y a pas un chat dans les rues, par contre les chiens je vous raconte pas, le nombre de poppy a explosé dans mon quartier. Ils étaient où, tous ces cons de clébards, à croire qu’ils se mettent à vouloir faire leurs crottes, que depuis le début du confinement, ou alors leurs maîtres avaient des méthodes non avouables, pour se débarrasser de la petite offrande canine.

Le masque ôte le virus

Anonymous - V pour Vendetta - Masque de Guy Fawkes: Amazon.fr ...
Vous ne devez pas être démasqué.

Le masque d’abord inutile car en rupture, devient, comme par miracle le sauveur de notre humanité en péril. La mascotte du combat mené face à cet ennemi invisible, sournois et polyglotte.

Je comprends parfaitement, que l’on souhaite se planquer derrière un morceau de torchon, pour ne pas être reconnu quand on propage un virus tueur. Moi je rajouterais des lunettes de soleil au cas où.

La réforme des retraites

La réforme des retraites de cons.

De manière surprenante et inattendue, nos petits vieux malmenés par la réforme des retraites ces derniers mois se trouvent à nouveau au centre du débat. Comment financer leurs traites, sans être la vache à lait de la nation.

Le gouvernement à explorer plusieurs pistes,

Première piste: demander à nos gosses de bosser jusqu’à 80 ans. Le problème ils sont déjà tous au chômage, 40 ans de cotisations financées par les ânes peureux. Un peu le serpent qui se mord la queue, a little bit!

Surtout en voyant l’énorme queue que suscitent les changements de statues, entrainés par les réformes budgétaires. Peut-être pas le bon moment pour le branle-bas de combat.

Deuxième piste: se débarrasser de quelques petits papis, les moins utiles, les plus faibles, les plus couteux. Un petit nettoyage ethnique des anciens combattants, d’un pays au passé glorieux, qui ne trouve plus la voie de la croix sans se ruiner.

Piste prometteuse il fallait maintenant trouver comment la mettre en place. Après moultes tergiversations et suite à un vote à l’unanimité à l’assemblé nationale, la décision était prise. Il suffisait de diffuser un virus, ne touchant que les plus faibles. Afin de ne pas endosser la responsabilité du massacre, un marché fut conclu avec la Chine.

Pangolin, possiblement l’animal étant à l’origine de la transmission du virus à l’homme.

Echange commercial France-Chine

La Chine s’engage à propager un virus à partir de son sol, en prétextant être trop cradingue et bouffant n’importe quoi, en échange de quoi la France s’engage à acheter des masques de merdes, supers chers. Afin de soutenir la consommation régulière et de maintenir la demande, les masques seront obligatoires jusqu’à nouvel ordre.

Reste à savoir si l’effet de masse qu’entraînera cette orientation politique radicale, ne masque pas la réalité d’un génocide des anciens.   

Laisser un commentaire